spacer

Hanche
       
Suisse
Professionnels
Hanche   
Genou   
Epaule   
Investisseurs
A propos de nous
Nous contacter
Product Experience
ABG II Modular-Neck Stem


>> Hanche >> Après l'intervention



Durant votre séjour à l’hôpital, vous serez suivi par un physiothérapeute qui vous enseignera des exercices, comment quitter le lit et vous y recoucher, comment utiliser des béquilles.

Après votre opération, le physiothérapeute contrôlera que vous faites les exercices correctement et vous aidera à quitter le lit et à marcher pour la première fois.

Les jours suivants, vous progresserez en marchant toujours plus loin et vous apprendrez à monter l’escalier comme il faut.

A la sortie de l’hôpital, on vous remettra un aide-mémoire à emporter chez vous où figurera tout ce qu’il faut faire et tout ce qu’il ne faut pas faire. Vous pourrez ainsi vous rappeler les recommandations qui vous ont été faites.

Ces instructions sont répétées pour vous aider à vous en rappeler !  

Imprimer l’aide-mémoire complet

S’asseoir

Votre chaise:

Votre chaise devra être équipée d’accoudoirs. Elle devrait avoir une hauteur d’au moins 48 – 50 cm, mesurée avec le coussin pressé, depuis le dessus de celui-ci jusqu’au plancher. Si vous êtes très grand, elle pourra être plus élevée, ou au contraire plus basse si vous êtes de petite taille. Si vous n’avez pas de chaise de hauteur convenable, est-ce que vous pouvez en emprunter une ? Si votre chaise a besoin d’être surélevée, les services sociaux locaux/le thérapeute devrait en principe être en mesure de vous prêter des blocs. Malheureusement, toutes les chaises ne peuvent pas être surélevées de cette façon.

Comment s’asseoir:

Marchez jusqu’à la chaise et tournez-vous lentement. Lorsque vous sentez le creux du genou toucher le coussin, placez la jambe opérée devant vous et mettez les mains sur les accoudoirs en supportant votre poids au moyen des bras et de la jambe NON-opérée, puis laissez-vous descendre sur la chaise.

Comment se lever:

Avec votre jambe opérée tendue devant vous et en supportant votre poids avec la jambe NON-opérée, poussez vers le haut avec les bras. Rétablissez l’équilibre et récupérez vos béquilles.

Dormir

Votre lit:

Votre lit devra avoir une hauteur d’au moins 48 – 51 cm, en mesurant depuis le dessus du matelas jusqu’au sol, matelas pressé vers le bas. Il faudra aussi qu’il soit orienté de telle sorte que vous puissiez vous mettre au lit du côté permettant de lever en premier la jambe NON-opérée, la jambe opérée ensuite.

Comment vous mettre au lit et vous lever

Pour vous mettre sur le lit, allez-y d’abord avec la jambe NON-opérée. Asseyez-vous sur le lit et faites-vous glisser vers l’arrière suffisamment loin pour pouvoir soulever à plein votre jambe opérée avant de vous tourner face au pied du lit. Pour vous lever, exécutez cette manœuvre dans l’autre sens. Durant les six premières semaines après votre opération, vous devrez rester couché sur le dos et non sur le côté.

Comment remonter les couvertures:

Un édredon est plus facile à manier que des couvertures. Si vous n’avez personne pour le faire à votre place, ayez une canne à portée de main pour remonter les couvertures  ou les plier sur un côté du lit avant de vous lever. Il vous faudra une aide pendant les premières semaines pour changer les draps.

Relations sexuelles:

Celles-ci pourront reprendre dès que vous vous y sentirez à l’aise, mais au début il vous faudra rester couché sur le dos et éviter les contorsions. En cas de doute, demandez à votre médecin traitant ou au médecin de famille.

Se laver, faire sa toilette

Prendre un bain:

Sauf autorisation du médecin traitant, attendez au moins 6 semaines avant de prendre un bain.

Se laver:

Durant les 6 premières semaines après votre retour chez vous, vous aurez besoin de laver et sécher vos pieds. Vous aurez aussi besoin de quelqu’un pour la pédicure. Si vous ne savez pas comment arranger cela, demandez aux aides-soignantes pendant votre séjour à l’hôpital ce qui pourrait être organisé pour vous.

Aller aux toilettes

Votre propre siège de toilettes:

Vous aurez probablement besoin d’un siège surélevé pendant quelques petites semaines après votre retour de l’hôpital. Ce dernier le commandera après votre admission à l’opération.

S’asseoir et se lever :

Si votre siège de toilettes surélevé a des accoudoirs, vous pouvez procéder en suivant les mêmes instructions que pour le fauteuil. Si vous avez un siège sans accoudoirs, il vous faudra utiliser une canne ou des béquilles pendant votre réhabilitation. Placez une béquille du côté NON-opéré et tenez l’autre dans votre main de l’autre côté, votre côté opéré. Ensuite, en tenant cette béquille, votre jambe opérée dépliée devant vous, posez votre main libre sur le siège derrière vous, du côté non-opéré. Laissez-vous descendre lentement. Pour vous lever, même procédure en sens inverse.  

Hygiène personnelle:

Assurez-vous que vous ne devez pas vous contorsionner pour atteindre le papier. Servez-vous de votre main libre du côté non-opéré. Évitez de vous pencher trop en avant.

S’habiller

Vos vêtements:

Les vêtements devront être à votre portée sans être contraint du tout de vous pencher. Préparatifs avant l’opération : rangez-les de telle façon que ceux que vous mettez le plus souvent se trouvent dans des tiroirs ou sur des étagères à hauteur de la taille ou plus haut. Ayez des chaussures à talons bas à disposition pour votre retour chez vous. Si vous ne disposez que de chaussures à lacets, nous pouvons vous faciliter les choses en vous fournissant des lacets élastiques.

Comment s’habiller :

Tout d’abord, rassemblez les vêtements que vous allez mettre et déposez-les à côté de vous sur le lit avant que vous ne commenciez à vous habiller. On vous aura montré à l’hôpital comment habiller la moitié inférieure, mais voici tout de même quelques rappels :

  • Asseyez-vous sur le bord du lit (ou sur votre chaise) pour vous habiller
  • Mettez vos sous-vêtements en utilisant l’extrémité crochue d’un long chausse-pied ou d’une canne
  • Habillez d’abord la jambe opérée
  • Vous pouvez acheter une aide technique d’habillage pour chaussettes, bas, collants si nécessaire
  • Mettez une chaussure, côté jambe NON-opérée, en restant assis
  • Tenez-vous debout, tout près et face à votre coiffeuse/commode ou à une chaise stable et solide pour mettre l’autre chaussure
  • Parquez vos béquilles et utilisez votre main côté opéré sur le meuble pour vous maintenir
  • Tout en tenant le chausse-pied de l’autre main, poussez gentiment votre pied dans la chaussure, celle-ci restant en position au moyen du chausse-pied placé entre les jambes. Gardez la position du pied bien droite.

Se déshabiller:

Inversez la procédure pour vos chaussures. Déshabillez d’abord la jambe NON-opérée, ensuite le côté opéré.

Cuisine et jardinage

Faites des provisions:

Avant votre opération, faites des provisions afin de réduire le temps nécessaire à la préparation des repas. Si vous avez un congélateur, gardez-y en réserve des repas tout prêts.

Réaménagement:

Réaménagez les contenus de votre réfrigérateur et des armoires de manière à pouvoir saisir les différents objets sans se pencher ni s’étirer.

Un solide chariot:

Il est utile d’avoir à portée de main un solide chariot si vous avez des vivres à transporter, quelle que soit la distance.

S’asseoir:

Restez assis aussi souvent que possible lors des occupations après votre opération. À la cuisine, être assis sur un tabouret de 48-51 cm de haut est utile pour préparer les légumes, etc.

Tout ce qui est lourd :

Laissez le soin à quelqu’un d’autre de soulever des objets lourds ou de faire des travaux de nettoyage! Demandez de l’aide pour faire les courses, la lessive ou préparer les repas. Ne passez pas l’aspirateur, ne faites pas les lits ni les sols, ne portez pas du linge lourd.

Jardinage:

Quand vous recommencerez le jardinage, 8-12 semaines après votre opération, essayez d’éviter de vous penchez trop, de vous contorsionner ou de lever des charges pendant les premières semaines. Pas de bêchage. Mettez-vous à genoux, ne restez pas accroupis.

Sortir en voiture

Positionnement du véhicule :

Assurez-vous que la voiture est parquée assez loin du trottoir de façon à ce que vous puissiez être au même niveau quand vous essaierez de monter. Reculez le siège, légèrement incliné, jusqu’à la butée.

Monter et descendre:

Utilisez la même méthode que pour aller au lit. Donc montez dans la voiture postérieur en premier et laissez-vous descendre sur le bord du siège. Ensuite faites glisser vos fesses à travers le siège en direction du siège du conducteur, tout en maintenant la jambe opérée tendue.  Tournez-vous de face lentement et avec prudence, en faisant glisser la jambe opérée dans la cavité réservée à cet effet. Un sac en plastique sur le siège pourra vous aider quelques fois à maîtriser cette procédure plus facilement. Procédez inversement pour sortir de la voiture.

Pas de conduite durant 6 semaines.

Aide-mémoire:

Mobilité:

Le remplacement total de votre hanche est destiné à soulager la douleur, restaurer le mouvement et, dans la plupart des cas, la longueur de la jambe, ce qui améliorera votre mobilité.

Exercices:

De courtes et fréquentes promenades à pied sont un excellent exercice, mais évitez les terrains accidentés ou en pente.

Ne vous penchez pas:

Si vous laissez tomber un objet, ne le ramassez pas. Faites appel à une main secourable ou utilisez l’extrémité d’une béquille ou une boule de substance adhésive au bout d’une canne.

Rappelez-vous:

Une hanche artificielle n’est pas aussi performante qu’une articulation naturelle et doit être traitée avec respect. Durant les tout premiers mois, l’articulation devra se rétablir après l’intervention chirurgicale. C’est pourquoi des précautions particulières doivent être prises pendant les 6-12 semaines qui suivent l’opération, ceci afin d’éviter que l’articulation ne se déboîte.

Rétablissement

Nous espérons que grâce aux conseils que nous avons suggérés dans ces pages, nous vous aurons aidé à vous rétablir complètement. C’est en tout cas ce que nous vous souhaitons. Lorsque 6-12 semaines se seront écoulées, vous aurez retrouvé votre mobilité et repris la plupart de vos d’activités. Si vous avez des questions ou des anxiétés qui n’ont pas été traitées dans ces pages, n’hésitez pas à contacter votre hôpital régional.

Prévenir de possibles complications dues à l’intervention chirurgicale

Le taux de complications survenant après le remplacement d’une articulation est très bas. De très sérieuses complications, telles que l’infection de l’articulation, ne se produisent que chez moins de 2 % des patients. Néanmoins, comme lors de n’importe quelle procédure chirurgicale majeure, les patients qui se soumettent à un remplacement total de l’articulation courent le risque d’être confrontés à certaines complications – encore qu’une large majorité d’entre elles puissent être évitées et/ou traitées avec succès. Ci-après quelques complications possibles:

Infection

L’infection peut se déclarer dans la plaie ou à l’intérieur de la zone entourant la nouvelle articulation. Cela peut arriver durant le séjour à l’hôpital, après que le patient est rentré à la maison ou des années plus tard. Faisant suite à l’intervention, les patients pourvus d’une articulation artificielle doivent prendre des antibiotiques pour aider à prévenir une infection. Pour le reste de leur vie, ils pourraient avoir besoin de prendre des antibiotiques avant de se soumettre à une intervention chirurgicale, même mineure, ceci pour réduire le risque qu’une infection ne se propage jusqu’à l’articulation artificielle.

Caillots de sang

Des caillots de sang peuvent se former suite à de nombreux facteurs, y compris la mobilité diminuée du patient, ce qui ralentit le débit du sang. Il y a toute une série de moyens pour réduire le risque de formation de caillots de sang, notamment:

  • Médicaments pour éclaircir le sang (anticoagulants)
  • Bas de contention élastiques qui améliorent la circulation du sang dans les jambes
  • Bottes en plastique gonflables pour favoriser le débit du sang dans les jambes
  • Surélévation des pieds et des jambes pour éviter l’accumulation de sang
  • Marcher une fois par heure

Congestion pulmonaire

La pneumonie reste toujours un risque après une intervention chirurgicale majeure. Afin de garder les poumons libres de toute congestion, il sera demandé aux patients de faire une série d’exercices de profonde respiration.

Il existe d’autres complications possibles. Veuillez vous adresser à votre médecin pour en connaître les détails avant votre opération.

 

de | it

Hanche
Conditions - maladies   
Diagnostic   
Options de traitement   
Prothèse totale   
Prothèse de hanche   
Avant l'intervention   
Après l'intervention   


Plan du site
Nous contacter
Note Juridique
Confidentialité
© Stryker, 2014